Se faire des nouveaux amis passés 30 ans

Vous avez entamé votre quatrième décennie, soufflé vos trente bougies, vous vous faites déjà des soucis d’impôts et de retraites et chassez les rides à coup de crème hydratante haut de gamme et heures devant le miroir. Tous les beaux cadeaux reçus pour vos 30 ans (merci maman pour la Smartbox et ce voyage italien de rêêêve … mais j’ai quand même 30 ans) et votre job qui décolle enfin n’y changent rien : vous voilà trentenaire.

Arrêtons un peu la déprime. La trentaine, c’est le top du top ! Encore jeune mais déjà bien plus sage, vous avez toutes les clefs en main pour assurer. Seulement voilà, avec la trentaine viennent certaines angoisses bien adultes. Parmi elles : comment se faire de nouveaux amis quand on a 30 ans passés ? Vous n’êtes pas seul/e si vous vous posez la question. En dehors de l’école et des études, il est moins facile de se trouver un groupe d’individus d’âge et intérêts similaires, dans un cadre qui favorise la proximité. Désormais, il faut vous faire vos propres amis !

C’est un processus long qui demande de la patience. Avec l’âge, on s’intéresse moins aux relations superficielles. Il faut donc plus de temps pour trouver des personnes compatibles. D’autant plus que vous n’avez peut-être pas eu à vous faire de nouveau amis depuis quelques années. Il va donc falloir trouver les bons endroits, puis s’entrainer !

Au bureau

Si certains préfèrent éviter les amitiés pro, ça peut valoir le coup de porter un nouvel œil sur votre lieu de travail, et d’y voir de potentielles amitiés. Vous pouvez être proactifs et vos présenter aux autres équipes par exemple, pour ne pas vous en tenir qu’aux personnes que vous fréquentez au quotidien. Ne fuyez pas les pots et sorties d’entreprise : vous y découvrirez vos collègues sous un autre œil, tout en ayant des sujets de discussion communs pour briser la glace.

Au cours de sport

Si vous prenez des cours collectifs, vous avez à disposition tout un groupe social avec au moins un intérêt commun ! Et quoi de mieux pour créer de lien que d’en baver ensemble pendant un cours intense ? Avec les endorphines, cette impression de réussite et de dépassement de soi créé un bon terrain de départ pour les conversations et la complicité. Il suffit ensuite de proposer un verre ou un goûter après le cours, ou une séance d’étirements par exemple.

Le bénévolat

Dans des associations et groupes, vous partagez votre temps avec des personnes ayant forcément un intérêt et des valeurs similaires. Dans un environnement où vous vous sentez bien et où vous êtes plus concentrés sur l’Autre, vous pourriez être plus apte à démarrer des conversations. Puis, vous avez plein d’opportunités de passer du temps avec certaines personnes : proposez de travailler ensemble sur un projet, posez des questions, réfléchissez ensemble à de nouvelles campagnes ou des propositions …

Le monde virtuel

On le voit souvent comme superficiel et déconnecté (ironie du sort), mais le monde virtuel peut créer de véritables amitiés, si vous savez vous y prendre. Par exemple, dans des groupes FB à but ou thèmes spécifiques, vous pouvez apprendre à connaitre certaines personnes assez bien ! Essayez aussi Meetup France, où des évènements « in real life » sont organisés.

Share

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *